Programme La FNAIR L'aventure du rein en France Lexique Professionnels de la santé Salle de presse Contact
   
 

La dialyse

La dialyse : une prison sans barreaux

La dialyse consiste à épurer le sang des déchets toxiques et de l'eau retenue en excès du fait de l'arrêt du fonctionnement des reins.

Il existe deux techniques de dialyse :

1 - L’hémodialyse

En général, les patients dialysés sont contraints à se rendre trois fois par semaine dans un service d'hémodialyse, en milieu hospitalier, pour y subir des séances de 4 à 6 heures, durant lesquelles leur sang est débarrassé des toxines et de l'eau en excès par une machine de dialyse. Une infime minorité de ces personnes a été formée pour effectuer ce lourd traitement à domicile.

« Je me dis que je vais chercher dans mon centre de dialyse
deux jours de vie supplémentaires... »

L'hémodialyse doit permettre à chaque séance l'épuration d'une grande quantité de sang (en moyenne 70 litres par séance).

L’hémodialyse est un traitement éprouvant, puisqu’en quelques heures elle va reproduire la fonction que les reins auraient dû remplir en deux jours entiers. En plus de la fatigue entraînée par les séances, les malades peuvent avoir à faire face à un certain nombre d’effets secondaires, comme des crampes ou des chutes de tension entraînant des malaises.

2 - La dialyse péritonéale

Environ une personne dialysée sur dix est traitée par dialyse péritonéale, une technique qui utilise les capacités de filtration du péritoine (membrane qui enveloppe l'intérieur de la cavité abdominale et le tube digestif).

Pour cela, trois à quatre fois par jour, on ajoute et on soustrait un liquide de dialyse de l'abdomen du malade, par l'intermédiaire d'un cathéter que l'on a placé par voie chirurgicale (c’est la DPCA = dialyse péritonéale continue cyclique).
Ces échanges peuvent aussi être effectués par une machine, toutes les nuits (c’est la DPA = dialyse péritonéale automatisée).
La dialyse péritonéale est en général réalisée à domicile par le patient lui-même éventuellement aidé par un proche ou par une infirmière.

« Quand la dialyse à débuté, j’ai eu l’impression de commencer
une nouvelle vie, différente et plus limitée. »

Des soins lourds et contraignants

Durée et périodicité des différents types de dialyse
Mode de traitement Hémodialyse Dialyse péritonéale
Durée des traitements En moyenne, 4h tous les deux jours, auxquelles il faut ajouter les temps de transport pour se rendre sur le lieu de traitement et les temps de préparation.

Au total, les malades consacrent près d’un tiers de leur temps d’éveil à leur traitement…
Quatre échanges par jour. (durée globale de 40 à 60 mn chacun) ou une séance journalière unique d’une durée de 8h à 10h, avec la possibilité de la réaliser la nuit, pendant le sommeil, en restant « branché » au générateur.

Retrouvez d'autres informations sur
www.fnair.asso.fr

J'avais 24 ans lorsqu’en en deux semaines j'ai perdu mes deux reins.
Cela a commencé par des nausées, une grosse fatigue, la soif sans arrêt puis les vomissements, ensuite les urgences...

Lire la suite...